« pire » et « pis »

Frederique

  • Moderator
  • Hero Member
  • *****
    • Posts: 80223
    • Gender:Female
  • Creative, Hardworking and Able!
« Pire » et « pis »

L’adjectif pire est le comparatif de « mauvais » ; il accompagne le nom. Pis est le comparatif de « mal » ; pis peut être adverbe ou adjectif, il ne s’emploie jamais avec un nom. Enfin, pire et pis peuvent être employés comme noms.

« Cette opinion de mes parents sur les relations de Swann leur parut ensuite confirmée par son mariage avec une femme de la pire société, presque une cocotte ». « Madame sait tout ; madame est pire que les rayons X » (ibidem). « Les uns, les pires [des visiteurs], étaient ceux qui lui conseillaient de ne pas “s’écouter” et professaient la doctrine subversive qu’une petite promenade au soleil et un bon bifteck saignant lui feraient plus de bien que son lit et ses médecines » (ibidem).

« Lescaut me représenta que si je ne voulais pas être exposé à quelque chose de pis que Saint-Lazare, il était à propos de me tenir couvert et renfermé pendant quelques jours ». « Elle déclarait qu’en tous cas, et à tout mettre au pis, s’il avait été impoli, mieux valait ne pas avoir l’air de s’en être aperçu ». « Il n’y a pas pis que ça comme fille. C’est une pure escroqueuse. Et roublarde ! ». « Nous cultivons les bégonias, nous taillons les ifs, par pis aller, parce que les ifs et les bégonias se laissent faire » (ibidem). « Il comprit qu’il ne réussirait pas à les convaincre de l’injustice dont il était victime. – Allons, tant pis, soupira-t-il, tant pis… mes petites, je crois que le moment est venu pour vous d’aller à l’étang » (Marcel Aymé, « Le Mauvais Jars »).

Source: Études littéraires
Communicate. Explore potentials. Find solutions.


 

Search Tools