se rappeler vs se souvenir

Frederique

  • Moderator
  • Hero Member
  • *****
    • Posts: 80227
    • Gender:Female
  • Creative, Hardworking and Able!
se rappeler et se souvenir

Depuis longtemps, se rappeler et se souvenir sont deux verbes étroitement liés, qui se sont mutuellement influencés. Ainsi, souvenir n’était pas, à l’origine, un verbe pronominal. On disait alors: il me souvient de… tour aujourd’hui archaïque ou littéraire; il l’est devenu au XVIèmesiècle sous l’influence de se rappeler.

Par ailleurs, on a pris l’habitude d’employer se rappeler avec la préposition de sur le modèle de se souvenir de. Bien que ces verbes renvoient tous deux à une même notion, ils présentent quelques différences syntaxiques que la langue spontanée a tendance à oublier, semant ainsi une certaine confusion. Voyons un peu ce qui est considéré comme correct et ce qui l’est moins.
On se rappelle quelque chose, mais on se souvient de quelque chose.

Exemples:
* C’est avec nostalgie que je me rappelle les vacances de ma jeunesse,
et non: «que je me rappelle des vacances»
* C’est avec nostalgie que je me souviens des vacances de ma jeunesse.
* Quand on l’a revu, il ne se rappelait même plus nos noms,
et non: «il ne se rappelait  même plus de nos noms»
* Quand on l’a revu, il ne se souvenait même plus de nos noms.

Comme le verbe se rappeler demande un complément d’objet direct, il ne peut par conséquent se construire avec le pronom en qui sous-entend un complément indirect (en = de quelque chose).
Par contre, le verbe se souvenir peut, lui, se construire avec en. On dira donc je m’en souviens mais je me le rappelle.[…]

[…]En conclusion, même si se rappeler de, sur le modèle de se souvenir de, est bien attesté depuis le XVIIIèmesiècle , autant chez les grands auteurs que dans la langue générale, les grammairiens, bien qu’ils soient unanimes à constater que cet emploi est très répandu, se montrent encore réticents à admettre cette construction, et force nous est de devoir encore nous plier à ces règles si l’on veut se conformer à la norme grammaticale

En lisez-plus ici :
Banque de dépannage linguistique
Office québécois de langue française


[…]Je me souviens, je me rappelle
Ça peut paraître bizarre à certains, mais, si l’on s’en tient à la construction traditionnelle, on ne doit pas dire «je me rappelle de son oncle» mais bien «je me rappelle son oncle», sans de. Pourtant, la première construction, plus moderne, s’entend partout.
Mais alors, si la construction traditionnelle est se rappeler quelque chose/quelqu’un, pourquoi est-ce que tout le monde s’est mis à dire «je me rappelle de telle chose» ?
La première raison, c’est l’analogie avec se souvenir de quelque chose/quelqu’un. «Je me souviens de cette ville», «je me rappelle cette ville», c’est la même chose, alors on a bien envie de construire les deux de la même façon.
La seconde raison, c’est que la construction directe (sans le de) embête le monde. Vous croisez une connaissance que vous n’avez pas vue depuis un paquet de lurettes ; vous lui dites «tu te souviens de moi» ?, et il n’y a pas de problème. Qu’auriez-vous dit si vous aviez plutôt choisi le verbe se rappeler ? «Tu te rappelles moi» ? «Tu te me rappelles» ? Voilà, il y a un problème.
Comment peut-on résoudre ce problème?
[…]
pince ton français.be

Exercices : «se rappeler et se souvenir»
Choisissez entre ces deux verbes en les conjuguant au présent dans les phrases
Une petite aide : on ne peut employer «s'en rappeler» que si le verbe est suivi d'un complément d'objet direct.
[…]
français facile

«rappeler» sur cnrtl.fr

«se souvenir» sur cnrtl.fr
Communicate. Explore potentials. Find solutions.


 

Search Tools