Author Topic: Jacques Prévert -> Ζακ Πρεβέρ  (Read 58484 times)

Frederique

  • Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 80231
  • Gender: Female
  • Creative, Hardworking and Able!
    • V and F
Jacques Prévert -> Ζακ Πρεβέρ
« on: 01 Jan, 2010, 21:26:51 »
Jacques Prévert (1900 -1977)

Jacques Prévert est un poète et scénariste français, né le 4 février 1900 à Neuilly-sur-Seine (act. Hauts-de-Seine), mort le 11 avril 1977 à Omonville-la-Petite, (Manche). Après le succès de son premier recueil de poèmes, Paroles, il devint un poète populaire grâce à son langage familier et ses jeux de mots. Ses poèmes sont depuis lors célèbres dans le monde francophone et massivement appris dans les écoles françaises. Il a également écrit des scénarios pour le cinéma.
Jacques Prévert naît au 19 de la rue de Chartres à Neuilly-sur-Seine (act. Hauts-de-Seine) le 4 février 1900. Il y passe son enfance. Son père André Prévert, fait divers métiers pour gagner sa vie et de la critique dramatique et cinématographique par plaisir. Il l'amène souvent au théâtre et au cinéma. Suzanne, sa mère (née Catusse), l'initie à la lecture. Il s'ennuie à l'école, et dès 15 ans, après son certificat d'études, il la quitte et multiplie les petits travaux, notamment au grand magasin Le Bon Marché. D'abord mobilisé en 1918, son service militaire se poursuit à Saint-Nicolas-de-Port où il rencontre Yves Tanguy avant d'être envoyé à Istanbul où il fera la connaissance de Marcel Duhamel.

En 1925, il participe au mouvement surréaliste, qui se regroupe au 54 de la rue du Château près de Montparnasse ; c'est en fait un logement « collectif » où habitent Marcel Duhamel, Raymond Queneau et Yves Tanguy. C'est Prévert qui fixera le terme de cadavre exquis pour définir le jeu littéraire auquel ses amis et lui se livrent. Prévert est toutefois trop indépendant d'esprit pour faire véritablement partie d'un groupe constitué, quel qu'il soit: il supporte mal les exigences d'André Breton. La rupture est consommée en 1930. En 1932, il écrit les textes pour le groupe Octobre et il participera aux Olympiades du théâtre à Moscou.

Il est le scénariste et dialoguiste de grands films français des années 1935-1945 notamment Le Crime de Monsieur Lange de Jean Renoir, Remorques et Lumière d'été de Jean Grémillon, Drôle de drame, Quai des brumes, Le jour se lève, Les Visiteurs du soir, Les Enfants du paradis de Marcel Carné. Il a, à deux reprises, adapté des contes de Hans Christian Andersen, d'abord La Bergère et le Ramoneur devenu Le Roi et l'Oiseau, film d'animation de 1957, puis en 1964, Grand Claus et Petit Claus, autre conte d'Andersen, à la télévision, Le Petit Claus et le Grand Claus de son frère Pierre Prévert.

Ses poèmes sont mis en musique par Joseph Kosma dès 1935 (À la belle étoile) : ses interprètes seront entre autres Agnès Capri, Juliette Gréco, Les Frères Jacques. Son recueil Paroles, publié en 1946, obtient un vif succès.

Il écrit des pièces de théâtre. Son anticléricalisme parfois violent, est souvent occulté par le public, au profit de ses thèmes sur l'enfance et la nature.

Sa fille Michèle naît en 1946. Il épouse Janine Tricotet en 1947. Le 12 octobre 1948, il tombe d'une porte-fenêtre. Il reste plusieurs jours dans le coma.

À la suite de la résiliation de son bail par le propriétaire qui souhaitait récupérer l'appartement des remparts d'Antibes et n'ayant pu trouver le soutien du maire de l'époque pour rester dans ce logement qu'il aimait beaucoup, il quitte Antibes contraint et forcé ; sur les conseils du décorateur Alexandre Trauner, il achète une maison en 1971 à Omonville-la-Petite, dans la Manche. Le 11 avril 1977 il y meurt des suites d'un cancer du poumon, lui qui avait toujours la cigarette à la bouche. Il avait 77 ans.[…]
Wikipedia



Ο Ζακ Πρεβέρ  υπήρξε μια πολυσχιδής προσωπικότητα των γαλλικών γραμμάτων, με ιδιαίτερη συνεισφορά στο χώρο της ποίησης και του θεάτρου. Κατα τη διάρκεια τωv σχολικών του χρόνων στο Παρίσι έδειξε ιδιαίτερη αγάπη για το θέατρο, μια αγάπη που καλλιέργησε και ο πατέρας του που υπήρξε κριτικός θεάτρου. Ολοκλήρωσε μόνο την πρωτοβάθμια εκπαίδευση και εγκατέλειψε το σχολείο μόλις έλαβε το Certificat d'études. Εργάστηκε στο παρισινό πολυκατάστημα Le Bon Marché μέχρι το 1918, οπότε κατετάγη στο στρατό για την εκπλήρωση της υποχρεωτικής θητείας του.
Βικιπαίδεια

Jacques Prévert was a French poet and screenwriter.
Prévert was born at Neuilly-sur-Seine and grew up in Paris. After receiving his Certificat d'études attesting to his having completed his primary education, he quit school and went to work in Le Bon Marché department store in Paris. Then, he was called up for military service in 1918 and after the war was sent to the Near East.
He died in Omonville-la-Petite, on 11 April 1977.

Poetry
Prévert participated actively in the surrealist movement and was a member of the Rue du Château group along with Raymond Queneau and Marcel Duchamp.
His poems are often about life in Paris and life after the Second World War. They are widely taught in schools in France and frequently appear in French language textbooks throughout the world.
Some of Prévert's poems, such as "Les Feuilles mortes" ("Autumn Leaves"), were set to music by Joseph Kosma, Germaine Tailleferre of Les Six, Christiane Verger and Hanns Eisler, and were also sung by prominent 20th century French vocalists including Yves Montand and Édith Piaf as well as by the American singer Joan Baez. The British remix DJs Coldcut released their own version in 1993.[...]
English version of Wikipedia

Poems in Translatum:   
«Paroles»:   

« Last Edit: 19 Jul, 2017, 11:47:45 by spiros »
Communicate. Explore potentials. Find solutions.


Frederique

  • Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 80231
  • Gender: Female
  • Creative, Hardworking and Able!
    • V and F
Pour faire le portait d’un oiseau      
      
Peindre d'abord une cage      
avec une porte ouverte      
peindre ensuite      
quelque chose de joli      
quelque chose de simple      
quelque chose de beau      
quelque chose d'utile      
pour l'oiseau      
placer ensuite la toile contre un arbre      
dans un jardin      
dans un bois      
ou dans une forêt      
se cacher derrière l'arbre      
sans rien dire      
sans bouger...      
Parfois l'oiseau arrive vite      
mais il peut aussi mettre de longues années      
avant de se décider      
Ne pas se décourager      
attendre      
attendre s'il le faut pendant des années      
la vitesse ou la lenteur de l'arrivée de l'oiseau      
n'ayant aucun rapport      
avec la réussite du tableau      
Quand l'oiseau arrive      
s'il arrive      
observer le plus profond silence      
attendre que l'oiseau entre dans la cage      
et quand il est entré      
fermer doucement la porte avec le pinceau      
puis      
effacer un à un tous les barreaux      
en ayant soin de ne toucher aucune des plumes de l'oiseau      
Faire ensuite le portrait de l'arbre      
en choisissant la plus belle de ses branches      
pour l'oiseau      
peindre aussi le vert feuillage et la fraîcheur du vent      
la poussière du soleil      
et le bruit des bêtes de l'herbe dans la chaleur de l'été      
et puis attendre que l'oiseau se décide à chanter      
Si l'oiseau ne chante pas      
C'est mauvais signe      
signe que le tableau est mauvais      
mais s'il chante c'est bon signe      
signe que vous pouvez signer      
Alors vous arrachez tout doucement      
une des plumes de l'oiseau      
et vous écrivez votre nom dans un coin du tableau
      

      To paint the portrait of a bird
      
       First paint a cage
      with an open door
      then paint
      something pretty
      something simple
      something beautiful
      something useful
      for the bird
      then place the canvas against a tree
      in a garden
      in a wood
      or in a forest
      hide behind the tree
      without speaking
      without moving …
      Sometimes the bird comes quickly
      but he can just as well spend long years
      before deciding
      Don’t get discouraged
      wait
      wait years if necessary
      the swiftness or slowness of the coming
      of the bird having no rapport
      with the success of the picture
      When the bird comes
      if he comes
      observe the most profound silence
      wait till the bird enters the cage
      and when he has entered
      gently close the door with a brush
      then
      paint out all the bars one by one
      taking care not to touch any of the feathers of the bird
      Then paint the portrait of the tree
      choosing the most beautiful of its branches
      for the bird
      paint also the green foliage and the wind’s freshness
      the dust of the sun
      and the noise of insects in the summer heat
      and then wait for the bird to decide to sing
      If the bird doesn’t sing
      it’s a bad sign
      a sign that the painting is bad
      but if he sings it’s a good sign
      a sign that you can sign
      so then so gently you pull out
      one of the feathers of the bird
      and you write your name in a corner of the picture




Jacques Prévert, Paroles, Éditions Gallimard, 1949, p. 151-152

Πηγή μετάφρασης: poetry. what else
« Last Edit: 17 Mar, 2010, 17:55:22 by Frederique »
Communicate. Explore potentials. Find solutions.

Frederique

  • Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 80231
  • Gender: Female
  • Creative, Hardworking and Able!
    • V and F
Jacques Prévert, Paroles, Éditions Gallimard, 1949, p. 142-143

Page d’écriture

Deux et deux quatre
quatre et quatre huit
huit et huit font seize...
Répétez! dit le maître
Deux et deux quatre
quatre et quatre huit
huit et huit font seize.
Mais voilà l'oiseau-lyre
qui passe dans le ciel
l'enfant le voit
l'enfant l'entend
l'enfant l'appelle:
Sauve-moi
joue avec moi
oiseau!
Alors l'oiseau descend
et joue avec l'enfant
Deux et deux quatre...
Répétez! dit le maître
et l'enfant joue
l'oiseau joue avec lui...
Quatre et quatre huit
huit et huit font seize
et seize et seize qu'est-ce qu'ils font?
Ils ne font rien seize et seize
et surtout pas trente-deux
de toute façon
et ils s'en vont.
Et l'enfant a caché l'oiseau
dans son pupitre
et tous les enfants
entendent sa chanson
et tous les enfants
entendent la musique
et huit et huit à leur tour s'en vont
et quatre et quatre et deux et deux
à leur tour fichent le camp
et un et un ne font ni une ni deux
un à un s'en vont également.
Et l'oiseau-lyre joue
et l'enfant chante
et le professeur crie:
Quand vous aurez fini de faire le pitre!
Mais tous les autres enfants
écoutent la musique
et les murs de la classe
s'écroulent tranquillement.
Et les vitres redeviennent sable
l'encre redevient eau
les pupitres redeviennent arbres
la craie redevient falaise
le porte-plume redevient oiseau.


Two and two are four
four and four are eight
eight and eight make sixteen…
Repeat! Says the teacher
Two and two are four
four and four are eight
eight and eight make sixteen.
But there's the lyre bird
passing in the sky
The child sees it
the child hears it
The child calls to it:
Save me
play with me
bird!
So the bird comes down
and plays with the child
Two and two are four…
Repeat! Says the teacher
and the child plays
the bird plays with him…
Four and four are eight
eight and eight make sixteen
and sixteen and sixteen make what?
Sixteen and sixteen make nothing
and certainly not thirty-two
and they leave.

And the child hides the bird
in his desk
and all the children
hear its song
and all the children
hear the music
and eight by eight leave in turn
and four by four and two by two
take their turn to leave
and one by one make neither one nor two
one by one they also leave.
And the lyre bird plays
and the child sings
and the teacher shouts:
When will you stop being a clown!
But all the children
hear the music
and the walls of the class
quietly collapse.
And the windows become sand
the ink becomes water
the desks become trees
the chalk becomes stone
the pen holder becomes the bird.

« Last Edit: 09 Jan, 2018, 12:42:12 by spiros »
Communicate. Explore potentials. Find solutions.


Frederique

  • Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 80231
  • Gender: Female
  • Creative, Hardworking and Able!
    • V and F
Jacques Prévert, Les oiseaux du souci
« Reply #3 on: 04 Jan, 2010, 10:23:29 »


Les oiseaux du souci

Pluie de plumes plumes de pluie
Celle qui vous aimait n'est plus
Que me voulez-vous oiseaux
Plumes de pluie pluie de plumes
Depuis que tu n'es plus je ne sais plus
Je ne sais plus où j'en suis
Pluie de plumes plumes de pluie
Je ne sais plus que faire
Suaire de pluie pluie de suie
Est-ce possible que jamais plus
Plumes de suie... Allez ouste dehors hirondelles
Quittez vos nids... Hein? Quoi? Ce n'est pas la saison
des voyages?...
Je m'en moque sortez de cette chambre hirondelles du
matin
Hirondelles du soir partez... Où? Hein? Alors restez
c'est moi qui m'en irai...
Plumes de suie suie de plumes je m'en irai nulle part
et puis un peu partout
Restez ici oiseaux du désespoir
Restez ici... Faites comme chez vous.


Jacques Prévert, Paroles, Éditions Gallimard, 1949, p. 147
« Last Edit: 16 Mar, 2010, 14:20:49 by Frederique »
Communicate. Explore potentials. Find solutions.

Frederique

  • Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 80231
  • Gender: Female
  • Creative, Hardworking and Able!
    • V and F
Jacques Prévert, Cet amour
« Reply #4 on: 05 Jan, 2010, 15:26:23 »
Cet amour

Cet amour
Si violent
Si fragile
Si tendre
Si désespéré
Cet amour
Beau comme le jour
Et mauvais comme le temps
Quand le temps est mauvais
Cet amour si vrai
Cet amour si beau
Si heureux
Si joyeux
Et si dérisoire
Tremblant de peur comme un enfant dans le noir
Et si sûr de lui
Comme un homme tranquille au milieu de la nuit
Cet amour qui faisait peur aux autres
Qui les faisait parler
Qui les faisait blêmir
Cet amour guetté
Parce que nous les guettions
Traqué blessé piétiné achevé nié oublié
Parce que nous l’avons traqué blessé piétiné achevé nié oublié
Cet amour tout entier
Si vivant encore
Et tout ensoleillé
C’est le tien
C’est le mien
Celui qui a été
Cette chose toujours nouvelle
Et qui n’a pas changé
Aussi vraie qu’une plante
Aussi tremblante qu’un oiseau
Aussi chaude aussi vivante que l’été
Nous pouvons tous les deux
Aller et revenir
Nous pouvons oublier
Et puis nous rendormir
Nous réveiller souffrir vieillir
Nous endormir encore
Rêver à la mort
Nous éveiller sourire et rire
Et rajeunir
Notre amour reste là
Têtu comme une bourrique
Vivant, comme le désir
Cruel comme la mémoire
Bête comme les regrets
Tendre comme le souvenir
Froid comme le marbre
Beau comme le jour
Fragile comme un enfant
Il nous regarde en souriant
Et il nous parle sans rien dire
Et moi je l’écoute en tremblant
Et je crie
Je crie pour toi
Je crie pour moi
Je te supplie
Pour toi pour moi et pour tous ceux qui s’aiment
Et qui se sont aimés
Oui je lui crie
Pour toi pour moi et pour tous les autres
Que je ne connais pas
Reste là
Là où tu es
Là où tu étais autrefois
Reste là
Ne bouge pas
Ne t’en va pas
Nous qui sommes aimés
Nous t’avons oublié
Toi ne nous oublie pas
Nous n’avions que toi sur la terre
Ne nous laisse pas devenir froids
Beaucoup plus loin toujours
Et n’importe où
Donne-nous signe de vie
Beaucoup plus tard au coin d’un bois
Dans la forêt de la mémoire
Surgis soudain
Tends-nous la main
Et sauve-nous.


Jacques Prévert, Paroles, Éditions Gallimard, 1949, p. 136-138

« Last Edit: 16 Mar, 2010, 19:18:06 by Frederique »
Communicate. Explore potentials. Find solutions.

spiros

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 570658
  • Gender: Male
  • point d’amour
    • spiros.doikas
    • greektranslator
    • doikas
    • 102094522373850556729
    • lavagraph
    • Greek translator CV
Re: Jacques Prévert, Cet amour
« Reply #5 on: 05 Jan, 2010, 15:38:49 »
J' aime bien Prévert -:)


Frederique

  • Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 80231
  • Gender: Female
  • Creative, Hardworking and Able!
    • V and F
Re: Jacques Prévert, Cet amour
« Reply #6 on: 05 Jan, 2010, 15:46:51 »
Moi aussi! :-)
Communicate. Explore potentials. Find solutions.

Frederique

  • Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 80231
  • Gender: Female
  • Creative, Hardworking and Able!
    • V and F
Jacques Prévert, Le Cancre
« Reply #7 on: 09 Jan, 2010, 09:23:48 »
Le Cancre

Il dit non avec la tête
mais il dit oui avec le cœur
il dit oui à ce qu’il aime
il dit non au professeur
il est debout
on le questionne
et tous les problèmes sont posés
soudain le fou rire le prend
et il efface tout
les chiffres et les mots
les dates et les noms
les phrases et les pièges
et malgré les menaces du maître
sous les huées des enfants prodiges
avec des craies de toutes les couleurs
sur le tableau noir du malheur
il dessine le visage du bonheur.


Jacques Prévert, Paroles, Éditions Gallimard, 1949, p. 63
« Last Edit: 17 Mar, 2010, 08:46:48 by Frederique »
Communicate. Explore potentials. Find solutions.

Frederique

  • Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 80231
  • Gender: Female
  • Creative, Hardworking and Able!
    • V and F
Jacques Prévert, L'Accent grave
« Reply #8 on: 10 Jan, 2010, 20:17:08 »
L'Accent grave

Le Professeur
Élève Hamlet!

L’élève Hamlet
(sursautant)
...Hein... Quoi... Pardon... Qu’est-ce qui se passe...
Qu’est-ce qu’il y a... Qu’est-ce que c’est?...

Le Professeur
(mécontent)
Vous ne pouvez pas répondre "présent" comme
tout le monde? Pas possible,
vous êtes encore dans les nuages.

L’élève Hamlet
Être ou ne pas être dans les nuages!

Le Professeur
Suffit. Pas tant de manières.
Et conjuguez-moi le verbe être, comme tout le monde,
c’est tout ce que je vous demande.

L’élève Hamlet
To be…

Le Professeur
En français, s’il vous plait, comme tout le monde.

L’élève Hamlet
Bien, monsieur.
(Il conjugue:)
Je suis ou je ne suis pas
Tu es ou tu n’es pas
Il est ou il n’est pas
Nous sommes ou nous ne sommes pas...

Le Professeur
(excessivement mécontent)
Mais c’est vous qui n’y êtes pas, mon pauvre, ami!

L’élève Hamlet
C’est exact, monsieur le professeur,
Je suis "où" je ne suis pas
Et, dans le fond, hein, à la réflexion,
Être "où" ne pas être
C’est peut-être aussi la question.

Jacques Prévert, Paroles, Éditions Gallimard, 1949, p. 56-57
« Last Edit: 17 Mar, 2010, 08:27:23 by Frederique »
Communicate. Explore potentials. Find solutions.

Frederique

  • Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 80231
  • Gender: Female
  • Creative, Hardworking and Able!
    • V and F
Jacques Prévert, Histoire du cheval
« Reply #9 on: 11 Jan, 2010, 11:22:50 »
Histoire du cheval

Braves gens écoutez ma complainte
écoutez l'histoire de ma vie
c'est un orphelin qui vous parle
qui vous raconte ses petits ennuis
hue donc...

Un jour un général
ou bien c'était une nuit
un général eu donc
deux chevaux tués sous lui.
ces deux chevaux c'étaient
hue donc...
que la vie est amère
c'étaient mon pauvre père
et puis ma pauvre mère
qui c'étaient cachés sous le lit
sous le lit du général qui
qui s'était caché à l'arrière
dans une petite ville du Midi.
Le général parlait
parlait tout seul la nuit
parlait en général de ses petits ennuis
et c'est comme ça que mon père
et c'est comme ça que ma mère
hue donc...
une nuit sont morts d'ennui.

Pour moi la vie de famille était déjà finie
sortant de la table de nuit
au grand galop je m'enfuis
je m'enfuis vers la grande ville
où tout brille et tout luit
en moto j'arrive à Sabi en Paro
excusez-moi je parle cheval
un matin j'arrive à Paris en sabots
je demande à voir le lion
le roi des animaux
je reçois un coup de brancard
sur le coin du naseau
car il y avait la guerre
la guerre qui continuait
on me colle des œillères
me v'là mobilisé
et comme il y avait la guerre
la guerre qui continuait
la vie devenait chère
les vivres diminuaient
et plus il diminuaient
plus les gens me regardaient
avec un drôle de regard
et les dents qui claquaient
ils m'appelaient beefsteak
je croyais que c'était de l'anglais
hue donc...
tous ceux qu'étaient vivants
et qui me caressaient
attendaient que j'sois mort
pour pouvoir me bouffer.
Une nuit dans l'écurie
une nuit où je dormais
j'entends un drôle de bruit
une voix que je connais
c'était le vieux général
le vieux général qui revenait
qui revenait comme un revenant
avec un vieux commandant
et ils croyaient que je dormais
et ils parlaient très doucement.
Assez assez de riz à l'eau
nous voulons manger de l'animau
y a qu'à lui mettre dans son avoine
des aiguilles de phono.
Alors mon sang ne fit qu'un tour
comme un tour de chevaux de bois
et sortant de l'écurie
je m'enfuis dans les bois.

Maintenant la guerre est finie
et le vieux général est mort
est mort dans son lit
mort de sa belle mort
mais moi je suis vivant et c'est le principal
bonsoir
bonne nuit
bon appétit mon général.

Jacques Prévert, Paroles, Éditions Gallimard, 1949, p. 17-19
« Last Edit: 16 Mar, 2010, 19:34:18 by Frederique »
Communicate. Explore potentials. Find solutions.

wings

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 66881
  • Gender: Female
  • Vicky Papaprodromou
    • vicky.papaprodromou
    • @hellenic_wings
    • 116102296922009513407
    • hellenicwings
    • Ποίηση, ποιητές, ποιήματα, Θεσσαλονίκη
Jacques Prévert, Chanson
« Reply #10 on: 12 Jan, 2010, 18:00:06 »
Chanson

Quel jour sommes-nous
Nous sommes tous les jours
Mon amie
Nous sommes toute la vie
Mon amour
Nous nous aimons et nous vivons
Nous vivons et nous nous aimons
Et nous ne savons pas ce que c'est que la vie
Et nous ne savons pas ce que c'est que le jour
Et nous ne savons pas ce que c'est que l'amour.


Jacques Prévert, Paroles, Éditions Gallimard, 1949, p. 177
« Last Edit: 17 Mar, 2010, 18:15:11 by Frederique »

Frederique

  • Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 80231
  • Gender: Female
  • Creative, Hardworking and Able!
    • V and F
Jacques Prévert, Alicante
« Reply #11 on: 14 Jan, 2010, 20:35:03 »
Alicante

Une orange sur la table   
Ta robe sur le tapis   
Et toi dans mon lit   
Doux présent du présent   
Fraicheur de la nuit   
Chaleur de ma vie
.

Ένα πορτοκάλι στο τραπέζι
Το φουστάνι σου στο χαλί
Κι εσύ στο κρεβάτι μου
Γλυκιά στιγμή
Αγιάζι της νύχτας
Της ζωής μου, θαλπωρή.



Μετάφραση (ερασιτεχνική και πρωτοδημοσιευμένη): Frederique

Jacques Prévert, Paroles, Éditions Gallimard, 1949, p. 24
« Last Edit: 09 Jan, 2018, 12:42:44 by spiros »
Communicate. Explore potentials. Find solutions.

spiros

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 570658
  • Gender: Male
  • point d’amour
    • spiros.doikas
    • greektranslator
    • doikas
    • 102094522373850556729
    • lavagraph
    • Greek translator CV
Re: Jacques Prévert
« Reply #12 on: 14 Jan, 2010, 21:40:43 »
Δοκίμασε:

Αγιάζι της νύχτας
Της ζωής μου θαλπωρή.
« Last Edit: 14 Jan, 2010, 21:42:02 by wings »

wings

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 66881
  • Gender: Female
  • Vicky Papaprodromou
    • vicky.papaprodromou
    • @hellenic_wings
    • 116102296922009513407
    • hellenicwings
    • Ποίηση, ποιητές, ποιήματα, Θεσσαλονίκη
Re: Jacques Prévert
« Reply #13 on: 14 Jan, 2010, 21:42:48 »
Και «ένα πορτοκάλι στο τραπέζι»

spiros

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 570658
  • Gender: Male
  • point d’amour
    • spiros.doikas
    • greektranslator
    • doikas
    • 102094522373850556729
    • lavagraph
    • Greek translator CV
Re: Jacques Prévert
« Reply #14 on: 14 Jan, 2010, 21:44:32 »
Εγώ το προτιμούσα με το κόμμα πάντως ;)

«Της ζωής μου, θαλπωρή.»