Faut-il accentuer les majuscules?

Frederique

  • Moderator
  • Hero Member
  • *****
    • Posts: 80227
    • Gender:Female
  • Creative, Hardworking and Able!
Faut-il accentuer les majuscules?

Une idée largement répandue semble vouloir interdire l'accentuation des majuscules. On nous répète cela depuis notre plus tendre enfance, souvent de bonne foi. Toutefois, je tiens à souligner qu'il convient d'accentuer les majuscules.
En effet, l'absence d'accent sur les majuscules ne provient que d'une simple réalité historique: sur les machines à écrire et sur les premiers ordinateurs n'existaient pas les signes des majuscules accentuées. De là l'usage s'est répandu que les majuscules n'étaient pas accentuées et s'ensuivit la théorisation de cette pratique.
Désormais, sur les nouveaux ordinateurs ce manque a été comblé et il est possible d'accentuer les majuscules. Mais la tradition est tenace […]
Ne pas accentuer une majuscule a deux conséquences assez graves pour le lecteur. La première, c'est que cela ralentit la lecture, le lecteur se demandant si le mot aurait un accent ou non en minuscules. La deuxième est encore plus grave: elle peut faire aboutir à des contresens!

intellego.fr


En français, « l'accent a pleine valeur orthographique ». L'Académie française recommande donc l'usage d'accent ou tréma sur une majuscule, tout comme l'utilisation de la cédille. Ainsi les publications de qualité écrivent les majuscules (tout comme les capitales) avec les accents et autres diacritiques, au même titre que les minuscules. En effet, les signes diacritiques ont un rôle important dans les langues qui les utilisent.
Cependant, dans une grande partie du monde francophone (Suisse romande notamment, mais pas au Québec), seuls les minuscules et les mots en toutes capitales sont accentués dans les textes courants. Les signes diacritiques restent toutefois systématiquement reproduits par tous les éditeurs sérieux ainsi que dans les publications soignées : publications académiques, dictionnaires, encyclopédies. On trouve donc écrit en règle générale État, mais Etat dans les publications les moins soignées.
La pratique de l'accentuation a connu une évolution dans la langue française. Elle existe à la fin du Moyen Âge et se normalise tardivement. Dès les débuts de l'imprimerie, les imprimeurs s'efforcent de graver et reproduire les signes diacritiques tels qu'ils apparaissent dans les manuscrits. La bible de Gutenberg les reproduit déjà, et la question est réglée dès les années 1470 pour les alphabets plus compliqués comme l'alphabet grec.[...]

Wikipédia
Communicate. Explore potentials. Find solutions.


spiros

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
    • Posts: 812573
    • Gender:Male
  • point d’amour
Μεγάλο θέμα... εδώ δεν βλέπεις όλες τις ελληνικές εφημερίδες που τα έχουν άτονα...



Frederique

  • Moderator
  • Hero Member
  • *****
    • Posts: 80227
    • Gender:Female
  • Creative, Hardworking and Able!
Ναι. Και μου φαίνονται γυμνά. «Πράγματι μεγάλο θέμα; ή πραγματι μεγαλο θεμα»

Πάντως, εμένα μου είχαν διδάξει να μην τονίζω τα κεφαλαία στα Γαλλικά (σε αρχή πρότασης μιλάμε). Τώρα όμως, βλέπω ότι συμβαίνει το εξής:
À la maison αντί για A la maison
Και τα δύο φαίνεται να θεωρούνται σωστά σήμερα.

Άλλο παράδειγμα: À la Maison Blanche (The West Wing) θεωρείται σωστό. Ενώ εγώ θα το έγραφα Α la Maison Blanche.
Πώς αλλάζουν οι καιροί ε;
Communicate. Explore potentials. Find solutions.


Frederique

  • Moderator
  • Hero Member
  • *****
    • Posts: 80227
    • Gender:Female
  • Creative, Hardworking and Able!
Accentuation des majuscules

«On ne peut que déplorer que l’usage des accents sur les majuscules soit flottant. On observe dans les textes manuscrits une tendance certaine à l’omission des accents. En typographie, parfois, certains suppriment tous les accents sur les capitales sous prétexte de modernisme, en fait pour réduire les frais de composition.

Il convient cependant d’observer qu’en français, l’accent a pleine valeur orthographique. Son absence ralentit la lecture, fait hésiter sur la prononciation, et peut même induire en erreur. Il en va de même pour le tréma et la cédille.

On veille donc, en bonne typographie, à utiliser systématiquement les capitales accentuées, y compris la préposition À, comme le font bien sûr tous les dictionnaires, à commencer par le Dictionnaire de l’Académie française, ou les grammaires, comme Le Bon Usage de Grevisse, mais aussi l’Imprimerie nationale, la Bibliothèque de la Pléiade, etc. Quant aux textes manuscrits ou dactylographiés, il est évident que leurs auteurs, dans un souci de clarté et de correction, auraient tout intérêt à suivre également cette règle».
Langue française-Questions de langue_académie-française.fr
Communicate. Explore potentials. Find solutions.



 

Search Tools